Facteurs sociétaux modifier modifier le code L'augmentation du niveau d'éducation a favorisé l'utilisation d' ordinateurs personnels et de logiciels plus ou moins complexes par un pourcentage croissant de la population.
Un fabricant dordinateur (Apple) devient lun des plus grands fabricants de terminaux téléphoniques et devient un intermédiaire de premier plan dans la vente de produits et services audiovisuels avec le logiciel multimédia iTunes.
Cela inclut les prix sur la téléphonie fixe et mobile prépayée et sur les services Internet haut-débit fixes (câblés).Les terminaux des TIC à haut débit (ordinateurs personnels et téléphones 3G ) sont de plus en plus utilisés pour la radio et la télévision en lieu et place des terminaux traditionnels spécifiques à chaque catégorie d' audiovisuel.Exemple 2 : les réseaux des TIC.Mais cette définition se limite à la convergence de l'informatique et des télécommunications en vue de communiquer et ne tient pas compte de l'impact de la convergence numérique dans les multimédias et l'audiovisuel.L'évolution des coûts des systèmes des TIC et le développement de la concurrence avec l'émergence nouveaux fournisseurs de service ont favorisé un essor spectaculaire des offres commerciales des services de l'information et de la communication, puis un recentrage sur les gafa.Et l'accès à internet reste inaccessible aux personnes en situation d' illectronisme ( fracture numérique ).Pg 5, voir aussi Indicateurs-clé Colloque EJC - ICT 2012, consulté le Vers des Technologies de l'Information écologiques et efficaces en consommation énergétique, consulté le et b résumé en français, et rapport en anglais In the Global Internet Phenomena report that will be released tomorrow.Par contre 2, une fracture numérique géographique s'est développée avec les pays en développement où l' accès à internet à haut débit est hors de la portée de la plupart des ménages.La fracture numérique géographique peut être source de nouvelles inégalités.Le dictionnaire Larousse définit les technologies de l'information et de la communication comme étant un " ensemble des techniques et des équipements informatiques permettant de communiquer à distance par voie électronique (câble, téléphone, Internet, etc.) ".Les ménages consacrent plus d'argent aux TICs, même dans les milieux populaires, avec en contrepartie une réduction d'autres types de dépenses (par exemple, réduction d'achats de journaux, de magazines,.) 60 ; selon l'agence Aravis 61 les statistiques de dépenses des ménages montrent que.
Mais les définitions fournies 11 sont généralement floues ou équivalentes à celles des TIC.La définition des TIC reste particulièrement floue : le terme technologie qui signifie «discours sur la technique» est utilisé à la place de «technique qui serait à la fois plus simple et plus exact.Enfin D Trump a forçé son administration à soutenir le gaz de schiste et une relance du charbon, et les géant du net chinois ( Tencent, Baidu, Alibaba et Navera ) semblent en vouloir continuer à dépendre du charbon ou d'autre sources polluantes délectricité.Cela montre qu'il n'est pas utile d'établir des catégories rigides pour distinguer ce qui est nouveau de ce qui ne l'est pas.Coût entraîné par la modification des structures, par la réorganisation du travail, par la surabondance des informations.La part des revenus des opérateurs de télécommunications venant de la téléphonie vocale est en baisse constante alors celle des revenus venant des services de données et de l'Internet croît.La fertilisation croisée des produits issus de domaines autrefois bien séparés et maintenant confondus est à lorigine dune multitude de services innovants.Le Grand dictionnaire terminologique de l'oqlf 8 définit les technologies de l'information et de la communication comme étant un «Ensemble des technologies issues de la convergence de l'informatique et des techniques évoluées du multimédia et des télécommunications, qui ont permis l'émergence de moyens de communication.

Puis dans les années 1990 il a servi aussi au courrier électronique et aux présentations par diapositives.
Le terme infocommunications (ou info-com) a surtout été utilisé dans les années 1990 dans les pays anglo-saxons et les pays de lEurope de lEst pour désigner le concept de convergence entre télécommunications et informatique avec une approche équivalente au terme communications électroniques, mais en considérant.
Certains craignent une perte de liberté individuelle (effet Big Brother, intrusion croissante de la publicité ciblée et non-désirée).


[L_RANDNUM-10-999]